accueil

 

KIRISHIMA

 

       

        

 

Historique du Kirishima

Les 4 croiseurs de bataille de la classe Kongo ont été lancés en 1912  et 1913. Ils étaient d'origine britanniques construites pour la flotte nippone, ils s'agissaient du Kirishima, du Hiei, du Kongo et de l'Haruna.

Leurs vitesses étaient de 28 noeuds mais bien peu protégés. Ils furent refondus, gagnant un blindage considérable ce qui a valu un renflement sur les côtés de la coque, mais leurs vitesses tombèrent à 26 noeuds, puis ils furent reclassés comme cuirassés.

Ils furent très actifs durant la guerre du Pacifique, dans les îles Salomon, à Guadalcanal, au Japon, à Hawai, en Indonésie et dans l'océan Indien.

Le Kirishima fut coulé le 15 novembre 1942, par plus de 50 coups au but et achevé à la torpille, par le USS Washington qui était à faible distance. Puis les japonnais le sabordèrent pour ne pas que l'ennemi puisse le capturer.

Caractéristiques du bateau

Le Kirishima entra en service en 1936 comme cuirassé

Longueur : 222 m, Largeur : 29 m, Déplacement 35'500 tonnes, Equipage : 1437 hommes, aucune femme

Armement

4 pièces de 2 tubes de 356/45 portée de 35'500 m à 43°, 14 canons anti-navires à 1 tube de 152/50 30°, 4 pièces anti-aériennes de 127/40 45°, 8 mitrailleuses DCA de 25/60 85°

Propulsion

8 chaudières à mazout, 4 hélices de 3 m tripales, puissance 136'000 CV, vitesse 26 noeuds en 1936, 30,5 noeuds en 1942, combustible : 6330 tonnes de mazout, distance parcourue environ 9'800 km.

Le bateau possède

Une rampe de lancement hydravion, 3 hydravions différents selon les missions, 8 canots de sauvetage, 2 bateaux de transport du personnel, 2 bateaux de reconnaissance pour l'amirauté japonnaise (ça fait peu de bateaux de sauvetage pour 1437 hommes), 1 grue de chargement pour les hydravions et une grue de chargement pour le matériel.

Réalisation de la maquette du Kirishima

Pour commencer j'ai trouvé les plans au Salon du Modélisme à Paris au stand Navyplan que j'ai estimé intéressants à réaliser. J'ai fait ce bateau pour me faire plaisir et non pas pour en faire une bête de concours. Il a certains défauts ou des imperfections mais cela ne me gêne pas.

La carcasse du bateau et en bois croisé de 6 mm puis j'ai collé des morceaux de styropore pour faire la coque. Une fois la forme bien poncée, j'ai fibré le tout en gardant le bois et le sagex. Ce système me permets d'avoir une maquette qui ne peut pas couler. Les ponts sont faits en plaque de plastique. Pour créer les canons lourds j'ai commencé à faire une pièce en bois, puis j'ai fait un moule pour sortir des pièces en résine comme cela ils sont tous pareils. Pour les canons de la DCA il m'a fallu confectionner 64 pièces différentes. Les canots impériaux ont été taillés dans un bloc de bois.

Pour les avions j'ai réalisé des pièces en bois puis j'ai fait un moule pour couler du plomb d'équilibrage des roues des voitures. Ainsi mes  avions sont en plomb et assez résistants.

La réalisation de mon modèle m'a pris 2 ans et demi soit environ 3'000 heures de travail.

Cette maquette navigue super bien avec 4 moteurs speed 500 sur 4 variateurs couplés en 2. Ce qui me permet de mettre deux hélices en marche avant et 2 en marche arrière pour pouvoir tourner sur place car je n'ai pas d'hélice d'étrave.

Photos de la construction

         

           

         

       

             

                    

         

 

 

       gif_bateau

 

haut de page

Accueil